Une ventilation intelligente à la hauteur de la rénovation

Rénovation économe en énergie sans compromettre la qualité de l’air

En raison des exigences strictes en matière d’efficacité énergétique, les rénovations ne bénéficient que d’une combinaison d’interventions : de l’isolation à la ventilation en passant par le chauffage sobre en énergie. Avec la ventilation, vous faites même d’une pierre deux coups. En effet, avec le bon système de ventilation centralisé à la demande, les rénovations permettent non seulement d’obtenir un montage économe en énergie, mais aussi d’offrir au résident un climat intérieur sain, sans qu’il ait à s’en soucier. 

Dans le village belge d’Ophain, la famille Massagé a entrepris la rénovation de sa maison individuelle construite en 2002 en plusieurs étapes. Comme l’avait révélé un audit, la maison avait besoin d’une mise à jour substantielle, en particulier en termes de performances énergétiques. Cet audit montrait que les mesures prises lors de la première phase de rénovation, il y a quelques années, n’étaient pas suffisantes pour rendre la maison économe en énergie en 2021. « Une nouvelle chaudière ne résout pas à elle seule le problème », affirme Thierry Massagé. « Une combinaison d’interventions est nécessaire. Dans l’intervalle, la toiture et les murs ont également été isolés et un système de ventilation centralisé a été installé. »

La facilité de montage avant tout lors de la rénovation

L’Ambassadeur Renson® PTP Concept a installé la HEALTHBOX® 3.0, comme unité centrale, dans le grenier. C’est une unité idéale pour la rénovation ou le montage a posteriori dans une maison existante. « Surtout en combinaison avec les conduits d’air Easyflex de Renson® », explique le monteur, « car ces conduits plats et ces tuyaux flexibles en matière synthétique peuvent être placés très facilement sur le sol en béton des combles. » Tout ce que j’avais à faire ici était de percer jusqu’aux différentes pièces du dessous et de les terminer par une grille d’extraction. Ici, en plus des 'pièces humides évidentes telles que les toilettes et la salle de bain', 3 chambres ont également été connectées à la HEALTHBOX®, bien que l’on puisse connecter jusqu’à 11 pièces à cette unité de ventilation centralisée pour une ventilation personnalisée. »

La HEALTHBOX® 3.0 mesure la qualité de l’air à l’aide des capteurs appropriés par pièce. Dans la salle de bains, il s’agit d’un capteur d’humidité, dans les chambres à coucher, d’un capteur de COtandis que dans les toilettes, ce sont les odeurs qui sont mesurées. De cette manière, l’appareil sait automatiquement pour chaque pièce connectée où et quand il faut ventiler davantage. Et cela profite également à l’efficacité énergétique, car l’unité de ventilation ne se mettra jamais soudainement à ventiler davantage dans toute la maison si elle n’est nécessaire que dans les chambres (la nuit, par exemple). En outre, il n’y a pas de filtres à remplacer et l’entretien est très limité.

L’air intérieur vicié : un écueil lors des transformations

« Le danger est de ne pas se rendre compte de la pollution de l’air intérieur », explique Thierry, qui a souvent remarqué, dans les conversations sur les rénovations, que les gens posent des questions sur le type de toit, de plancher ou de fenêtres, mais pratiquement rien sur la ventilation. « Pourtant, vous ne pouvez pas détecter vous-même l’humidité, le COou les substances nocives dans l’air intérieur. On ne se rend vraiment compte que lorsqu’il trop tard des dégâts que peut causer, par exemple, l’humidité si elle n’est pas évacuée à temps. C’est pourquoi je pense qu’il devrait être presque obligatoire de prévoir une ventilation dès que l’on isole le toit. Il s’agit de ne pas vivre dans un 'frigobox' super isolé et hermétique d’où l’air vicié ne peut s’échapper. »

Le fait que l’application vous permette de voir les valeurs mesurées par la HEALTHBOX® 3.0 dans l’air intérieur et la façon dont elle réagit à ces valeurs pour maintenir la qualité de l’air intérieur sous contrôle vous permet au moins de rester vigilant. Et même si vous ne l’entendez pas dans les pièces connectées, vous constaterez que la HEALTHBOX® fait son travail.

Waves® comme solution pour les 'pièces humides » inaccessibles

Dans cette maison, il ne restait que le débarras. Contrairement aux autres pièces ventilées, il est situé au rez-de-chaussée, loin de l’unité de ventilation HEALTHBOX® 3.0 située dans les combles et donc plus difficile à raccorder au système de ventilation centralisé d’une maison existante. C’est pourquoi PTP Concept a proposé les Renson® Waves®. « En fait, ça fonctionne exactement de la même manière - intelligente et à la demande - que la HEALTHBOX® 3.0 », explique-t-il pour justifier son choix. « Seulement ici, les conduits d’air ne sont pas nécessaires car le Waves® est placé comme un ventilateur tubulaire, avec une extraction directe vers l’extérieur. Des capteurs d’humidité, de COV et de COmesurent également la qualité de l’air intérieur ici, et le ventilateur décentralisé ajuste son niveau de ventilation en conséquence. »