Ventilation et protection solaire : le secret d’une habitation confortable

Un projet de rénovation axé sur un climat intérieur sain

Une maison mitoyenne dans l’agréable centre animé d’Antwerpen-Berchem, l’œil averti d’une architecte d’intérieur et un esprit ouvert pour réaliser sans crainte des travaux radicaux. C’est ainsi qu’Anouk Taeymans a transformé la nouvelle habitation de sa famille en une maison attrayante, confortable et saine. « Nous sommes parvenus à concilier une architecture forte avec une lumière naturelle abondante et un climat intérieur agréable », se réjouit Anouk, après une rénovation totale réussie.

Entre Anouk et cette maison mitoyenne de 1954, ce n’est pas l’amour au premier regard. Pourtant, la famille s’est lancée corps et âme dans le projet de rénovation. « En résumé, ce n’était pas une belle maison », explique Anouk, architecte d’intérieur. « Mais nous en avions entrevu le potentiel. En supprimant les murs intérieurs et en élevant la hauteur des fenêtres, nous avons pu ouvrir complètement les espaces intérieurs. Finalement, le résultat dépasse nos attentes. »

Des interventions architecturales qui ont un impact

Lors de la transformation de cette habitation, Anouk n’a pas hésité à procéder à quelques interventions radicales. Par exemple, 20 mètres carrés de surface au sol ont été remplacés par un jardin, les fenêtres des étages supérieurs ont été considérablement agrandies et un puits de lumière a été créé dans le toit. « Un confort de vie maximal avec une lumière naturelle suffisante a été le fil conducteur de l’ensemble de notre projet de rénovation », explique Anouk. « Mais bien sûr, la valeur ajoutée en matière d’architecture est également importante. » Après une formation d’ingénieur civil-architecte, Anouk Taeymans s’est spécialisée dans l’architecture d’intérieur. Elle a donc pu décider de toutes les interventions architecturales de sa propre rénovation et les coordonner. 

Dans cette maison mitoyenne étonnamment spacieuse, on constate d’emblée la patte de l’architecte d’intérieur, qui s’est inspirée du style de construction original. Ainsi, Anouk a régulièrement rappelé le mur courbe unique présent à l’origine tout au long du projet de rénovation. Outre le fait qu’ils restituent plus lentement la chaleur absorbée, les murs badigeonnés apportent de la texture à l’intérieur tandis que le coin salon en contrebas offre une hauteur libre supplémentaire de 40 centimètres. Ces choix architecturaux ciblés et bien pensés créent une grande sensation d’espace et beaucoup de lumière dans la maison, tout en préservant le caractère et l’âme authentique de la maison. « Mes vieilles leçons de physique m’ont aidée à faire certains choix qui ont eu un impact sur les aspects de la physique de construction de la maison », ajoute Anouk. « Par exemple, comment éviter la surchauffe sans devoir forcément opter pour un climatiseur ? »

Un climat sain dans la maison

La différence avec l’ancienne maison de maître où Anouk vivait avec son mari et son fils avant qu’ils ne convertissent cette maison mitoyenne ne pourrait être plus grande. « Le vent s’engouffrait dans les fissures et les crevasses de notre maison. C’est exactement la raison pour laquelle je ne voulais pas rogner sur l’isolation et l’étanchéité à l’air cette fois-ci. Mais vivre dans une « boîte hermétique, totalement étanche à l’air », ce n’est tout simplement pas agréable, et encore moins sain. Je suis donc plus que jamais convaincue que l’on ne peut pas isoler sans ventiler. Plus encore : isolation et ventilation se renforcent mutuellement, alors qu’il y a quelques années, j’étais encore sceptique quant à cette combinaison. »

Bien que dans la plupart des rénovations, un système C+ soit le choix logique, le système de ventilation D+ de Renson s’est avéré plus approprié pour Anouk. Il n’a pas été nécessaire d’intégrer des grilles inesthétiques dans les fenêtres en chêne massif, un avantage apprécié. Les grilles de ventilation pour l’extraction de l’air intérieur vicié et l’apport d’air frais extérieur dans les différentes pièces sont encastrées autant que possible et peintes dans la même couleur que le mur ou le plafond. La faible consommation d’énergie rendue possible grâce à la récupération de chaleur et les performances acoustiques ont également été des arguments en faveur de cette maison située dans le centre d’Antwerpen-Berchem. « La chose la plus importante est que notre fils grandisse dans un environnement sain. Malheureusement, la qualité de l’air au cœur de la ville n’est pas des meilleures. Notre système D+ filtre l’air extérieur et nous avons ainsi l’assurance qu’il vit dans une maison saine. Lorsque nous avons dû nettoyer les filtres au bout de trois mois et que nous avons vu ce qu’ils contenaient, nous avons été d’autant plus heureux de cette décision, qui nous semblait on ne peut plus logique pour une maison rénovée en plein centre-ville. »

Une protection solaire conviviale et esthétique

L’air intérieur sain, 24 h/24 et 7 j/7, se traduit, entre autres, par de meilleures nuits et un sommeil nocturne plus réparateur. En été, la protection solaire extérieure contribue également à un sommeil paisible. En effet, si les stores sont baissés le matin, il ne fait jamais trop chaud dans la chambre à coucher les jours d’été. La nuit, la toile de store occultante plonge la chambre à coucher dans l’obscurité totale et, en hiver, nous bénéficions toujours d’une lumière naturelle maximale dans la maison, avec les stores relevés. Je peux enfin faire la grasse matinée le week-end, même en été, sans me réveiller à cause de la lumière naturelle. » Les toiles de store gris-beige sont assorties au reste des murs. Le caisson et les coulisses sont thermolaqués dans la même couleur que le plafond.

« Je suis agréablement surprise par la facilité et le fonctionnement de la protection solaire », explique Anouk. « En fait, nous sommes très fiers, en général, de la transformation de notre maison. Nous ne nous attendions pas à nous sentir aussi bien ici. Lorsque nous partons en voyage, nous sommes heureux de rentrer à la maison. C’est plus confortable ici qu’à l’hôtel. »

"Un environnement sain pour notre fils”