10 minutes to read

Allergie aux acariens ? Non merci ! Voici comment combattre ces bestioles !

Que sont les acariens ?

Les acariens sont de petits arachnides à 8 pattes, qui aiment se nicher dans les tissus de la maison, comme les tapis, draps, matelas, draperies et meubles capitonnés.  Ces invités invisibles, d’à peine 0,3 mm de long, ne sont pas perceptibles à l’œil nu, mais vous pouvez être certain de leur présence chez vous. En outre, ils n’ont besoin que de 3 à 4 semaines pour passer du stade d’œuf à celui d’adulte, pouvant vivre 2 à 3 mois. Leur population se multiplie donc rapidement.

Surtout lorsque les conditions ambiantes répondent à leurs souhaits. Les conditions idéales ? Des coins sombres avec une température comprise entre 16 et 25 °C et une hygrométrie élevée, supérieure à 60 %.

Comment apparaît une allergie aux acariens ?

Une chose est certaine : nous vivons tous côte à côte avec ces petites bestioles même si beaucoup d’entre nous n’y font absolument pas attention. Il vous arrive de commencer soudainement à renifler, à éternuer, à larmoyer, à tousser, à respirer plus difficilement, à avoir des démangeaisons… à la maison ? Vous l’aurez deviné : ce sont tous des symptômes d’une allergie aux acariens. Et pourtant, les acariens - qui ne piquent pas, mais se nourrissent des squames de l’homme et des animaux - ne provoquent pas de réactions allergiques. Mais alors, qui est le coupable ? Les excréments des acariens !

Au cours de sa brève vie, un acarien produit pas moins de 200 fois son propre poids en excréments. Ceux-ci sont mis en suspension dans l’air comme des particules de poussière, après quoi nous les inhalons pendant la nuit.

Comment prévenir une allergie aux acariens ?

Saviez-vous que les allergies étaient presque inexistantes jusqu’au XXe siècle ? Qu’est-ce qui a tellement changé entre-temps ? Contrairement à jadis, les maisons modernes sont beaucoup mieux isolées. Une construction neuve est pratiquement une boîte étanche à l’air, dont l’air vicié ne peut pas sortir, et dans laquelle l’air frais pénètre à peine. Bref, le terreau idéal pour ces bestioles ! Il est peu probable que vous puissiez vous débarrasser un jour de votre allergie aux acariens. Cependant, vous pouvez considérablement en réduire les symptômes en aménageant correctement votre logement.

Éliminer complètement ces petites bêtes de votre maison est une utopie. Vous souhaitez combattre les acariens et réduire considérablement leur population dans votre maison ? Pour cela, une priorité : la ventilation.

Pourquoi est-il tellement important de ventiler ?

Les acariens sont très sensibles aux changements de leur climat de vie. Si vous ventilez bien vos pièces de séjour, la température baisse, l’humidité de l’air disparaît, et les acariens se retrouvent en difficulté. Et lorsqu’ils se sentent mal dans leur environnement, ils se reproduisent également moins vite. Votre plan de bataille contre les acariens et l’allergie aux acariens doit donc s’articuler autour de deux objectifs : maintenir une faible hygrométrie et supprimer leurs abris. Voilà pourquoi, lorsque vous vous réveillez le matin, vous devez ouvrir complètement votre literie pour que le matelas et le drap-housse puissent bien s’aérer.

Si vous aérez la pièce en ouvrant la fenêtre pendant un quart d’heure, l’effet sera passager. Pour maintenir une chambre à coucher saine, il faut la ventiler toute la journée. Si vous souhaitez une ventilation intelligente, optez pour une ventilation mécanique contrôlée (VMC) !

Quelle est la différence entre l’aération et la ventilation ?

Aération et ventilation sont deux termes qu’on confond souvent. Il y a pourtant une différence. L’aération consiste en effet (comme on l’a déjà indiqué plus haut) à renouveler brièvement une grande quantité d’air en ouvrant les fenêtres, portes ou coupoles. Par contre, ventiler consiste à renouveler constamment l’air intérieur à l’aide d’un système de ventilation.  Laquelle des deux méthodes vaut-il mieux choisir pour protéger tous les membres de la maisonnée contre l’allergie aux acariens, l’asthme ou l’eczéma ?  Ce n’est pas une question de choix, mais de combinaison ! C’est la seule façon d’être assuré d’un climat intérieur sain.

Saviez-vous d’ailleurs que l’aération peut favoriser les moisissures dans la maison ? En effet, la grande quantité d’air extérieur froid forme un trop grand contraste avec l’air intérieur chaud, ce qui provoque la formation de condensation et donc également de moisissures. Un système de ventilation qualitatif est donc indispensable pour une bonne santé.

Quels sont les systèmes de ventilation existants ?

Nous avons déjà évoqué brièvement la ventilation mécanique, l’option par excellence pour assurer une circulation efficiente de l’air dans vos pièces de séjour, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Prenons par exemple le système de ventilation C+ (VMC simple flux) entièrement automatique, commandé à la demande et économe en énergie. Pour l’alimentation naturelle en air frais, ce système utilise des aérateurs de fenêtre autoréglables. L’évacuation de l’air intérieur vicié est assurée par une unité d’extraction centrale, le Healthbox 3.0, qui s’adapte aux fluctuations de la qualité de l’air ambiant. Une autre possibilité sont les bardages à ventelles filantes, mais ceux-ci sont surtout employés dans l’industrie et les bureaux.

Vous voulez ventiler efficacement tout en misant sur les énergies renouvelables ? Dans ce cas, le système de ventilation E+ est exactement ce que vous cherchez ! Ce système intelligent combine une alimentation continue d’air via des grilles de ventilation avec une extraction mécanique de l’air vicié via un ventilateur d’extraction central et une pompe à chaleur air/eau pour la production d’eau chaude sanitaire.

Que pouvez-vous faire de plus pour combattre les acariens ?

Le choix de votre aspirateur est également un facteur important pour empêcher la prolifération des acariens. En effet, un aspirateur courant rejette de l’air dans lequel se trouvent inévitablement des particules de poussière. Heureusement, il existe des aspirateurs spéciaux dotés d’un filtre HEPA (High Efficiency Particulate Air filter) qui assainit l’air rejeté.  Débarrassez-vous également des tissus superflus. Remplacez la moquette par une alternative facile d’entretien et antiallergique, et cherchez une solution plus saine à vos draperies. Relevez également votre protection solaire dynamique - volets roulants ou stores - de sorte que la chambre à coucher baigne dans le soleil.

Même des armoires fermées et une literie antiallergique peuvent faire une différence considérable pour les personnes atteintes d’allergie aux acariens. Sans oublier les plantes dépolluantes pour un meilleur climat intérieur.

Il est parfois conseillé d’utiliser un spray contre les acariens, mais l’efficacité n’en est pas prouvée. En outre, soyez prudent avec ce type de pesticides dans votre lit, car vous y passez aussi toutes vos nuits.

Qui peut le mieux vous aider à combattre les acariens ?

Vous êtes convaincu que la lutte contre les acariens et l’allergie aux acariens passe par la ventilation ? Mais vous n’êtes pas certain du système de ventilation qui convient le mieux à votre habitation et vos besoins personnels ? Demandez votre brochure de ventilation Renson ou prenez contact avec nos spécialistes de la ventilation. Nos revendeurs, Ambassadors et Premium Ambassadors sont à l’écoute de vos besoins, vous fournissent des conseils sur mesure et vous épaulent volontiers dans la lutte contre les acariens.